Entrefilets d'un chasseur d'image (2)

 

 Entrefilets
    1)1/8 de finale Benjamins 2 - Fraisses - match du 06-01-2007 
    2)Equipe 2 seniors, match du 7-01-2007
    3) Equipe 1 Filles - Boen, match du 14-01-2007
    4) AG des Anciens 19-01-2007
    5) La "UNE" 29-01-2007
    6) 1/4 de finale Benjamins 2 - le CASE 24-02-2007
    7) Les Anciens en FINALE... 10-03-2007
    8) Les Anciens "défaits" en FINALE... 14-04-2007

   
8) Les Anciens "défaits" en FINALE... 14-04-2007
Grosse fatigue...


Une image qui parle.

Chez nos anciens le phénomène énergétique s’affaiblit tout au long de l’hiver et au printemps ils ressentent comme une grande lassitude de tout l’organisme.


Cette coupe qui nous échappe...

En ces mois printaniers de renouveau, afin d’éviter que cette coupe nous échappe une nouvelle fois, il faut impérativement éliminer les toxines accumulées pendant l’hiver.

A l’avenir, la meilleure méthode de régénération
est certainement une cure de "SARGENOR"… I love you



Un score en yo-yo…

Après avoir été distancée de 18 points l’escouade charliendine revient à 5 points, puis une décision arbitrale, peut-être justifiée (en ancien une antisportive prête tout de même à sourire), fait replonger le groupe.



Dans les derniers instants du match, l’équipe de Pont Trambouze
présente quelques signes évidents de fatigue.



Malgré des passes incertaines, une adresse problématique, nos anciens enfin décidés à défendre avec courage, reviennent de nouveau à 5 points.

Dans les 50 dernières secondes tout était encore possible...

Le coach du jour Roger, dans des déplacements frénétiques, enthousiaste, en ébullition, dans un état proche de l’apoplexie,
cherchait désespérément la solution … … Mais voilà le réveil était un peut tardif.

Après le match :


Nos joueurs sont encore sous la douche ?


Mais non... Ils noient leur chagrin.


Des spéctateurs fort intéressés par notre prestation...


Le geste de la victoire.... Prochaine. (Merci pour ta présence.)

Thierry, nous aurions pourtant aimé te dédier cette victoire...

7) Les Anciens en FINALE... 10-03-2007
Challenge des anciens.

Vendredi 2 mars, on peut le dire...
...L’Arsenal nous attendait au coin du bois
Et l’Arsenal triompha sans panache et sans gloire...



C’est avec une forte envie de vaincre le groupe leader, que cette équipe au grand complet, nous attendait avec l’appui de supporters bouillants.

Notre groupe, n’affichant pas une forme éblouissante en première mi-temps et subissant des décisions du corps arbitral pour le moins douteuses, se laisse dominer jusqu’à la pause.

Au retour des vestiaires, Charlieu résigné prend malgré tout l’ascendant à la marque.


J.-M. dubitatif devant Maurice, grand découvreur de talent...

L’Arsenal développe alors un jeu que l’on dira "tactique"… Sur leurs 37 points marqués dans les 3ème et 4ème quarts temps, 26 sont inscrits sur lancers francs…

En vérité, seulement 13 lancers francs à shooter nous ont été accordés, alors que l’Arsenal se confère, avec l’appui d’un arbitrage assurément tendancieux, 39 lancers francs soit exactement 3 fois plus…

Dans de telles conditions on comprendra aisément, q’une défaite de seulement trois points s’apparente davantage à une victoire…

Cette défaite (sur le papier) relança le suspens jusqu’au dernier match, fixé après report au jeudi suivant.



Sous l’arbitrage, de bonne foi, par notre plus ancien ; Roger Jolivet (équitable même dans les erreurs), Charlieu recevait la sympathique formation de l’Elan-Val-d’Aix, Classée 2ème de la poule.

Charlieu afin d’assurer sa place en finale avait deux options possibles,
le match nul ou la victoire.

Après un match sans problème malgré l’enjeu, c’est sur le score de
74 à 59 que nos anciens accèdent une nouvelle foi à la finale.


La joie d'être en finale...

L’Elan Val d’Aix, n’alignant que 5 joueurs, nous a placés, par sa jeunesse, sa dextérité à défendre et son jeu rapide, devant la certitude que dans les années à venir, seules l’adresse et la technique ne suffiront plus à tenir les premiers rôles.

Pour perdurer et que cette formation reste mythique, un apport de jeunes anciens est impératif.


Notre cuisinier depuis l'origine de la formation.


Nous donnons rendez-vous à tous nos supporters
samedi 7 avril à Riorges,
pour une finale plus motivante que l’an dernier,
puisque nous aurons à cœur de reconquérir le trophée,
l’équipe vous le promet...


sunny
LES BENJAMINS 2 FACE AU CASE...



Maintenant, grands habitués des rencontres au sommet, les benjamins 2 semblent avoir laissé au vestiaire tout le stress que peut légitimement provoquer ce stade de compétition.



Nos jeunes benjamins ont abordé ce quart de finale déterminés, combatifs en défense, fougueux dans l’attaque du cercle et c’est avec un sérieux avantage à la marque que nos protégés entament le troisième quart temps.



Face au géant vert...



Mais voilà, même avec une avance confortable, un match n’est jamais gagné… Face à une défense moins vigilante, des shoots ratés, pourtant faciles, les verts recollent à trois points et tout est à refaire.



Un temps mort opportun, des troupes regonflées, le jeu et l’adresse reviennent pour parvenir à une nette victoire.



Le seul problème de l’équipe, face à une bonne défense, semble se trouver dans la remise en jeu à partir de la zone arrière.

Il reste du temps pour "travailler" ceci, dans l’attente d’une demie finale face à Riorges, qui nous conduira, nous n’en doutons pas, à une finale d’enfer, certainement contre la Chorale...
 




Il n’est nul besoin d’affiche pour demander le respect de l’arbitrage et de l’adversaire, il suffit quelquefois de suivre la prestation des coaches.



Aucune décision du corps arbitral n’a souffert d’une seule critique de la part du coach stéphanois, pourtant loin de ses terres.

Chapeau ! Messieurs les manageurs des deux équipes, pour votre conduite exemplaire malgré la pression de ces quarts de finale.




Une doublette de charme...



Le regard qui tue... 
 
 
5) La "UNE" 29-01-2007
Notre "UNE" déterminée, nous a montré sa forte envie de vaincre
en nous offrant un match de rêve, plein, engagé et brillant,
face à une formation athlétique et adroite (90% aux L. F.)
première incontestée de la poule A…



…Mais voilà, le "leadership" du groupe n’est pas le mental… résultat :

1ère technique,
1 lancé réussi, possession adverse, panier à 2 points = 3
2ème technique,
4 lancés réussis, possession adverse et panier majoré = 7

Total 11 points…

Ces champions incontestés,
avec comme objectif l’accession en nationale 3, auraient,
face à notre excellente formation charliendine du jour,
mit un genou à terre en s’inclinant d’un point…
n’est ce pas rageant ?


A méditer :

Il ne faut pas en cours de match toujours contester LES DÉCISIONS DE L'ARBITRE,
mais de préférence se mettre au service de l’équipe.

Si nécessaire, après le match,
faisons officiellement les réclamations qu’on estime méritées.

Pour le joueur, l'agression qu'elle soit physique ou verbale,
le non respect des adversaires, des règles,
le manque de discipline et de maîtrise de soi,
est sans conteste un comportement antisportif flagrant.

Il traduit à l’évidence un manque de confiance
et débouche sur rien de constructif.
Il peut même être synonyme d'impuissance...

Ce comportement influence la structure technique de l’équipe
et donc ses performances.
Il ne doit en aucun cas devenir une habitude acquise,
voire une coutume.

L'entraide, le respect de ses adversaires et des règles,
voilà le véritable esprit d'équipe.

Dans un match le mental fait toujours la différence.

L’efficacité collective suppose que chaque joueur subordonne
ses comportements au profit du projet collectif,

sans pour autant perdre son individualité.


ALLEZ LES ROUGES !!!
 
 
cheerssunnycheers
    4) AG des Anciens 19-01-2007
 
Traditionnellement, un casse-croûte, quelquefois pouvant durer très tard,
suit obligatoirement une rencontre entre Anciens.


Le Bureau

Lors de cette AG, après avoir suivi avec attention et grand intérêt le mot du président, du secrétaire, trésorier, commissaire aux comptes etc…
il était impératif pour cette assemblée, comprenant maintenant un plus grand nombre d’épicuriens que de sportifs (après avoir soulagé sa prostate) de goûter une nouvelle fois aux joies inégalables d’une bonne table…
Bien qu’étant là dans le seul but d’assister à une réunion de travail.

Le saviez-vous ?

1956, Première fois que les Jeux olympiques se tiennent en Océanie.
MELBOURNE / STOCKHOLM


Robert Blanchard (ex arbitre international)

Cet « Ancien », arbitre international, a officié dans le monde entier.

Son plus beau souvenir est certainement la finale de basket de ces JO de Melbourne 1956 qu’il a dirigée d’une main de maître.

Cette finale opposait l’URSS (argent) aux Etats-Unis (or)

Le Bronze était pour l’URUGUAY et la 4ème place, la plus mauvaise, revenait à la FRANCE.

Les Jeux de 1956 furent également marqués par une innovation dans la Cérémonie de clôture. Sur une suggestion de John Ian Wing, un apprenti charpentier chinois né en Australie, il fut décidé de laisser tous les athlètes défiler ensemble plutôt que par pays, en symbole d'unité mondiale.

Cet autre « Ancien » Loulou Perronet, détient encore aujourd’hui, le record du meilleur marqueur de la Chorale de Roanne, évoluant à l’époque au palais des sports.


Loulou Perronet

C’était en 1951, tenez vous bien messieurs les « scoreurs », 52 points inscrits dans le match…

Voilà, chaque participant avait une ou plusieurs anecdotes à offrir, ouvrant la porte un instant au voyage et au rêve.



Le rideau est tombé, puis pour certains,
mêlée au grincement des chaises qu’on repousse,
le craquement des articulations, oubliées un instant...
Les a brusquement ramenés à la dure réalité que peut être aussi l’Age d’or.
_________________

 3)Equipe 1 Filles - Boen, match du 14-01-2007
 
 
 
 
 

Où était passée la passion ?

 

 

 

 

Face à la formation première de BOEN ETOILE, en tête du championnat avec l’A.S.R. et manifestement plus technique,

notre équipe Filles semblait résignée à la défaite…

 

 

 

 

 

Il manquait, peut-être, l’envie de vaincre ?

 

 

 

 

Dans le troisième quart temps les jaunes s’insinuaient,

certes avec adresse, mais malgré tout dans une défense rouge quelque peu relâchée.

 

 

 

 

Cependant les Filles, dans le dernier quart temps, nous montraient qu’elles pouvaient resserrer le jeu, notamment en défense.

 

 

 

 

 

 

 

Elle m'énerve cette jaune ! C'est mon ballon
 
 
 
 

Il ne manquait pas grand-chose… Un peu de rage…

 

 

Allez les Filles, on est môooootivéééééeee !!!


 
2)           Equipe 2 seniors, match du 7-01-2007


Dans une poule ou pas moins de cinq équipes, dont CHARLIEU,
sont à 1 point du leader IGUERANDE,
cette victoire contre Le Cergne était de la plus haute importance
pour rester dans la course.



Après avoir été légèrement distancée, l’équipe,
sur un panier majoré de Luc, revient à 1 point.


Le panier de Luc (hors champ)

A nouveau Le Cergne prend un peu de distance.
Mais c’était sans compter sur la pugnacité de nos joueurs
qui s’imposent dans les derniers instants de la rencontre.

Petit bémol... la luxation de Ludo


Bon courage Ludo

La prochaine rencontre contre le C.R.A.B.,
moyennement classé,
est à aborder avec sérieux.
 




Il faudra taper dans le mille...

 
1)         Pour les 1/4 de finale... 1,2,3...ENSEMMMMMMBLE!!!

 




Pour apprécier, à sa juste valeur, la performance de nos jeunes benjamins
il est important de revenir sur le statut actuel

de leurs adversaires du jour.

Les benjamins de fraisses jouent en département, invaincus,
ils sont en tête de leur poule…
48-41 face à Lentigny – 82-21 face à Amplepuis – 52-48 face à Savigneux – 71-36 face à Monistrol.


Revenons au match de coupe.



Depuis huit jours notre ami Bernard a des angoisses et des insomnies
mais c’est très calme, détendu, serein et avec tous ses ongles (hum),
qu’il nous est apparu samedi à côté de Francki.

Dès l’entame, sans aucun complexe, nos benjamins développent un jeu fluide agréable à regarder.
Ils font preuve d’une excellente solidité mentale en inscrivant le premier panier de la rencontre.

Dès lors la technicité du groupe rend l’impossible possible.

Le capital, au départ de 10 points,
non seulement est préservé mais accroît.



Après un sursaut d’orgueil de l’adversaire, le suspense est à son comble… A trois secondes de la fin du temps réglementaire,
sur faute, la possession est pour Fraisses
(4ème faute d’équipe seulement pour les rouges)
et la possibilité pour eux, soit d’égaliser, soit de l’emporter…

Temps mort demandé par Charlieu… Reprise, 1’ 2’ 3’ que c’est long…
La gestion est parfaite… Enfin le buzzer… ouuuuuiiiii on a gagné !!!
Ils ont gagné!!!

Bernard et Romain au bord de l’évanouissement,
capitulant devant l’émotion, refont le niveau des fontaines…




Bravo les jeunes… Bravo aussi au staff technique,
il a pu mesurer là les fruits de son travail.



Description du Lay-up... Ou incantation ?


Du baby basket aux équipes adultes,
qu’il s’agisse de joueurs ou joueuses,
l’objectif est de permettre à chacun d’évoluer selon son âge
et ses compétences.

On y joue au basket pour le plaisir
tout en développant un sport de qualité.

Il faut être convaincu que l’avenir de l’équipe première
passe par la formation.

L’essentiel est de disposer d’un véritable vivier du basket
à partir des sections purement amateurs…
Il prend forme, c’est super.



L'équipe victorieuse.



 



Dans les années 40…



...Ses parents étaient encore loin d’imaginer la conception d’un basketteur talentueux.

1969…



...Déjà 6 années de métier, il voit construire la première salle,

C’est effectivement en 1963…

Alors que de Gaulle rejette la Grande Bretagne de l’Europe et que l’on ferme la prison d'Alcatraz…

Mais aussi :

Martin Luther King est arrêté lors des actions de Birmingham…

Un bonze bouddhiste s’immole par le feu…

Sortie des films « Cléopâtre », interprétée par Elisabeth Taylor et « Les Tontons Flingueurs »…

Première femme dans l’espace…

Création du parc de la Vanoise…

Accords pour la limitation des essais nucléaires…

Sortie de la Porsche 911…

Mort d’Edith Piaf…

Apparition du téléphone à touche…

Assassinat de Kennedy…

Inauguration de la maison de la Radio…


MAIS SURTOUT…

Il prend sa première licence à la section basket de L’ALC…

Vous l’avez reconnu Question

scratch

Un dernier indice : L’étymologie grecque de son prénom est « Kristos » ce qui veut dire Sacré


king

Et il vient d’être sacré meilleur joueur bénévole de l’année…





C'est le toujours jeune et sémillant CHRISTIAN.



Pour ses 60 ans… de la section, pas de Christian.



Saison 79-80



Saison 81-82

En 1984 il contribue activement à la montée en Nationale IV



Saison 86-87



Saison 90-91, toujours très actif…


2006... C'est certainement encore le joueur le plus motivé




 

 

 


Copyright © 2003-2010 Amicale Laïque de Charlieu. Les textes, images, et plus généralement les ressources de ce site, sont couverts par le droit de la propriété intellectuelle. Toute reproduction est soumise à autorisation des titulaires des droits et sanctionnée par l'application des règles sur la contrefaçon.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×